ARTICLES

Antifragilité et Prospective

L’antifragilité est ce muscle qui croît sous l’effet de chocs, de stress

Au-delà de la résilience, la croissance post-traumatique

L’antifragilité

L’antifragilité est une idée à considérer comme un état supérieur à atteindre en comparaison avec la résilience qui à la rigueur est un retour à ce qui était donc au status quo.

Cette idée ou concept de l’antifragilité a été développé en 2013 par Nassim Nicholas Taleb, l’auteur du best-seller Le Cygne Noir. Ce néologisme défini un système qui bénéficie des chocs et des imprévus qu’il rencontre. Dans Wikipédia, on dit que l‘antifragilité est une propriété des systèmes qui se renforcent lorsqu’ils sont exposés à des facteurs de stress, des chocs, de la volatilité, du bruit, des erreurs, des fautes, des attaques, ou des échecs.

Dans son livre, Taleb souligne les différences qui existent entre l’antifragile et le robuste/résistant : « L’antifragilité est au-delà de la résilience et de la robustesse. Le résilient résiste aux chocs et reste le même; l’antifragile s’améliore.

La différence entre antifragile et adaptatif se caractérise comme suit : un système antifragile s’améliore dans un environnement instable, tandis qu’un système adaptatif est robuste dans un environnement initialement inconnu.

Certains critiques du concept de Taleb ou plutôt de Taleb lui=même sont à l’effet qu’il ne fournit pas suffisamment d’exemples de ce qu’est l’antifragilité. À sa défense, peut-être que ce manque y est afin de susciter la curiosité et l’expérimentation.

Dans les exemples qu”il cite, il compare la mentalité fixe à celle de la mentalité de croissance qui cherche les avantages créer par le changement, les chocs etc.

La mentalité de croissance de Carol Dweck

La mentalité fixe (fixes mindset)

La mentalité fixe (ou de fragilité) encourage des comportements tels que : éviter les défis, abandonner facilement face aux obstacles, être inconfortable face à l’effort, éviter ou ignorer les commentaires négatifs utiles, se sentir menacé par le succès des autres, etc. Cette attitude confirme une vue déterministique du monde.

La mentalité des croissance (growth mindset)

La mentalité de la croissance (ou de l’antifragilité) encourage des comportements tels que: relever les défis, persister face aux revers, fournir les efforts nécessaires à la maitrise, solliciter des critiques pour l’apprentissage, s’inspirer de la réussite des autres, désirer apprendre, anticiper pour agir de manière préventive, accueillir les risques comme des opportunités possibles. étudier les risques pour découvrir des opportunités. Cette attitude confirme l’affirmation de la volonté, du choix et de la responsabilité.

L’antifragilité et la prospective

Puisque la prospective s’intéresse à l’anticipation et sa préparation en identifiant les risques et opportunités, on peu d’ores et déjà constater que cette pratique est bénéfique lorsque l’on considère l’antifragilité comme une version améliorée ou meilleure version d’une organisation. Dans sa version habituelle, on utilise la prospective pour constater des absences, telles que des habilités ou capacités à développer parce que nécessaires pour le futur prospecté mais la prospective nous permet aussi de constater que certaine habilités ou capacités de l’organisation seront mieux exploitées dans un contexte de rupture éventuelle ou de l’exploitation d’une opportunité identifiée par le travail de prospective. Le travail d’anticipation permet la préparation et l’action anticipée, proactive qui ouvre la porte à une croissance post-traumatique.

L’antifragilité et la prospective

Le prospective permet de passer de la mentalité du fixe à la croissance, de l’anticipation à une avance compétitive. Elle permet aussi de passer du mode qui maintient la fragilité à celui qui encourage la croissance sous le plus grand nombre de conditions possibles, amiables et adverses.

FAIRE UN FUTUR

NOUS CONTACTER :

Des questions, débuter ou vous associer à l’effort.

[ FUTURE ]

The page for a Future Made In Quebec.

PARTAGER :