La superfluidité

Un essai à venir sur les avances de diverses technologies numériques ainsi que celles de l’intelligence artificielle qui créent des chemins (sans friction) là où les frictions et les inefficacités traditionnelles du marché sont considérablement réduites ou éliminées. Quel impact la superfluidité aura-t-elle sur la finance, les modèles d’affaires ou organisationnels, les relations entre acheteurs et vendeurs? Quels seront les effets de ce marché des superfluides?

À venir sous peu!

🕕

À votre futur!

La courbe en S

Une courbe en S est un outil beaucoup utilisé en gestion de projet pour représenter l’avancement réel d’un projet par rapport à sa planification mais est particulièrement utile afin de situer la courbe de développement d’une organisation

À venir sous peu!

🕕

À votre futur!

La prospective stratégique

Le mot stratégie est un mot “important” chargé de significations “importantes”. Par exemple un plan stratégique peut vouloir dire  qu’il est “important” sans être tout à fait “stratégique” mais s’il est véritablement stratégique, il est nécessairement important.

La planification

Avant d’entreprendre notre courte étude, rappelons nous que le mot planification tel que proposé par Ackoff (1970) veut dire: “concevoir un futur souhaité ainsi que les moyens pratiques d’y parvenir”.

La stratégie

Selon Porter
Porter traite de la stratégie comme un positionnement et le défini comme suit: “le positionnement stratégique tente d’obtenir un avantage concurrentiel durable en préservant ce qui distingue l’entreprise. Cela signifie réaliser des activités différentes de celles de ses rivaux, ou réaliser des activités similaires de différentes manières”.  Pour Porter l’objectif principal de la stratégie est de « faire différemment » tandis que l’objectif de l’efficacité opérationnelle est de « faire mieux ». 

Précisions de Mintzberg

Mintzberg (1994, 1998) fait en bref la distinction entre les 3 étapes suivantes: la réflexion stratégique consiste à explorer des options (thinking) ; l’élaboration d’une stratégie consiste à prendre des décisions et à fixer des orientations (development), et la planification stratégique consiste à mettre en œuvre des actions (planning). Comme il le souligne Strategy planning est l’étape 3 du processus et non pas le processus en entier comme on aime bien le faire , c’est-à-dire de la planification stratégique

La prospective

La prospective a elle aussi son lot de définition. La prospective n’est pas une boule de cristal, elle est “une manière structurée et systématique d’utiliser des idées sur l’avenir pour anticiper et mieux préparer le changement” (OCDE). En balayant son environnement et en identifiant les changements s’y révélant; une organisation peut ainsi donner un sens aux changements futurs possibles, explorer leurs dynamiques et leurs incertitudes, décrire à quoi pourrait ressembler le futur sous forme de plusieurs futurs possibles et enfin analyser les impacts potentiels de chacun afin de se sélectionner un futur préféré (tiré de notre site augmnt.co).

* La question des scénarios
Les scénarios sont une partie importante du processus de la prospection du futur puisqu’ils permettent de considérer des options de futurs possibles qui serviront alors au développement de la stratégie.

La prospective stratégique 

Par conséquent, la prospective stratégique c’est la combinaison de 2 mots qui ont des sens bien à eux et surtout des activités bien distinctes. La prospective fait une chose et la stratégie une autre. Comment alors situer la prospective dans ce processus qu’est l’articulation de la stratégique afin d’obtenir un plan stratégique tenant compte des scénarios de futurs.

Toute prospective dite stratégique n’est pas nécessairement stratégique, à moins que…

Le processus générique de Voros 

Le Dr Joseph Voros a articulé un cadre de référence (framework) pour un processus de prospective générique basé sur des travaux indépendants antérieurs de Mintzberg, Horton et Slaughter. Ce processus générique a été développé dans le cadre de ses travaux menés lors de l’introduction de la prospective dans la planification stratégique formelle d’une université du secteur public en Australie. Ce processus générique reconnaît plusieurs phases distinctes allant de la collecte initiale d’informations jusqu’à la production de résultats destinés à servir d’apport aux activités plus familières d’élaboration de stratégie et de planification stratégique. Pour les fins de référence aux idées présentées ci-dessus, la prospective se place à l’étape 1 du processus d’articulation de la stratégie.

À votre futur!